Animation










Poésies Françaises au cours des siècles
Accueil > Mouvements poétiques > Romantisme

Poètes - Gérard de Nerval (1808-1855)

Gérard de Nerval


Le XIXème siècle a considéré Gérard de Nerval comme un écrivain mineur: Aimable compagnon, doux rêveur, gentil poète.
Dans sa Sylvie, déjà tenue pour une réussite exquise de son art, on goûtait le charme idyllique de la narration, sans guère saisir les résonances intérieures. Aurélia, Les Chimères, œuvres d'un abord plus difficile, demeuraient méconnues ou peu comprises.

En toute justice, le XXème siècle a promu Gérard de Nerval au rang des plus grands. Sa gloire est définitivement assise.
Mais, par une réaction excessive, certains exégètes accordent aujourd'hui trop d'importance aux spéculations chimériques dont ses contemporains, les plus proches amis exceptés, se contentaient un peu inconsidérément de sourire.

Si Gérard de Nerval n'est pas ce « fol délicieux » qu'évoquait Maurice Barrès, il n'est pas non plus un héros de la connaissance, un porteur de message. Sa quête fiévreuse à travers les mythologies et les théosophies ne révèle que l'inquiétude de son esprit.
Sa grandeur est de s'y être engagé jusqu'à en mourir, et d'en avoir figuré les épisodes avec une lucidité pathétique, contrôlée par un art vigilant.










  • Ses poèmes


  • A Alexandre Dumas

    A Béranger

    A J.-Y. Colonna

    A Louise d'Or., reine

    A Madame Aguado

    A Madame Sand

    A Victor Hugo

    Antéros

    Artémis

    Avril

    Caligula - Ier chant

    Caligula - IIème chant

    Caligula - IIIème chant

    Chanson de Han d'Islande

    Chanson gothique

    Choeur d'amour

    Dans les bois

    Delfica

    El Desdichado

    Epitaphe

    Érythréa

    Espagne

    Fantaisie

    Gaieté

    Horus

    L'enfance

    La cousine

    La grand'mère

    Le ballet des heures

    Le rêve est une seconde vie

    Laisse-moi

    Le Christ aux Oliviers

    Le coucher du soleil

    Le point noir

    Le relais

    Le réveil en voiture

    Le roi de Thulé

    Le temps

    Les Cydalises

    Les doctrinaires

    Les écrivains

    Les papillons

    Mélodie

    Mélodie Irlandaise

    Mourir, grand Dieu !

    Myrtho

    Ni bonjour, ni au revoir

    Nobles et valets

    Notre-Dame de Paris

    Pensée de Byron

    Politique

    Prière de Socrate

    Prologue des "Élégies nationales"

    Résignation

    Stances élégiaques

    Sur le pays des chimères

    Troisième château

    Une allée du Luxembourg

    Une amoureuse flamme

    Une femme est l'amour

    Vers dorés